lundi 18 décembre 2006

Aime moi comme tu veux, mais aime moi

Elle a un beau visage avec des lèvres charnues. Un petit air rigolo quand elle fait la moue.
C'est une jolie fille avec un air determiné. La vie l'a dotée d'un petit coté entété.
Un humour désarmant, laissant pantois des hypothétiques amants.
Ceux qu'elle attire par sa jeunesse, sa beauté ou son faux air de sagesse.
Intègre et droite elle suit sa route, on l'imaginerait pas assaillie de doutes.
Parfois sans soleil alentour, derrière des lunettes elle se cache comme dans un four.
D'autres fois on voit qu'elle exagère, son maquillage comme une aventurière.
Ce n'est pas un phénomène de mode, elle en est aux antipodes.
C'est juste que pour aller bosser, les bleus au visage elle doit cacher.
Car celui qui lui a donné de si beaux enfants, celui qu'elle prend tous les soirs pour amant
Lui vrille la peau de cicatrices, lui fait vivre un supplice.
Ce sont des humiliations par dizaines, des absences de respect inhumaines.
Son quotidien est un puits sans fin, de blessures au nom des droits d'un conjoint.
Les années passent sans qu'elle abandonne, cette brute épaisse qui n'aime personne
si ce n'est lui-même et l'orgueil qu'il retire, de cette supériorité qu'elle n'ose contredire
On en a parlé des tas de fois, des arguments j'en ai et des qui ont du poids.
Mais elle s'obstine à courir un amour qu'elle croit exister, même si derrière des coups il est caché
De cette situation j'ai tiré une léçon, aussi dure à avaler que des doses de poison:
seule la victime a le droit, la volonté ou le courage d'un jour dire non et prendre la décision.

4 commentaires:

Pourquoi moi? a dit…

C'est si vrai et si triste...

Tant qu'on ne réalise pas qu'il y a un problème, il n'y a aucune solution possible. Et personne ne peut provoquer cette réalisation.

Mais on voudrait tellement, des fois...

DesCrisEnLigne a dit…

J'ai appris avec le temps que je ne peux qu'être présente et la soutenir quand elle en a besoin.
Même si la rage m'envahit et que parfois j'ai du mal à garder mon calme...

Doparano a dit…

Très beau texte touchant. Malheureusement y,aura des abuseurs tant et aussi longtemps que y'aura des victimes.

DesCrisEnLigne a dit…

Tu as entièrement raison Do, ça existera toujours et on ne peut rien y faire (ou si peu)