samedi 23 décembre 2006

Etrennes

A moins de vivre sur une autre planète ou d'être terré au fin fond d'un igloo, vous n'avez pas pu échapper à ce formidable mouvement commercial qui nous entoure en cette période.
C'est la course à l'échalotte pour acheter un Dvd pour tata Germaine ou une boîte de cigars pour l'oncle Roger.
Evidemment, internet nous aide grandement, pour ma part j'ai commandé 90% de mes cadeaux sur des sites spécialistes qui ont livré à temps et en heure de quoi agrémenter mon pied de sapin.
En ce qui concerne les cadeaux, il y a plusieurs écoles:

1) le besogneux: celui qui se creuse la tête pendant des semaines pour trouver ce qui fera plaisir à la cousine Josette et qui parvient avec plus ou moins de succès à lui soutirer un merci lors de la découverte du paquet.
S'il a eu de l'intuition ou la main heureuse, il aura peut-être réussi à lui dénicher le fer à repasser en fonte qui manquait à sa collection, elle se fendra alors d'une banane digne d'Henri Salvador et ils seront potes pour la vie.
2) le je m'enfoutiste: celui qui offre à toute l'assemblée des cendriers en pâte à sel achetés dans un souk lors de ses dernières vacances (variante: le T shirt: i love Costa Brava jaune fluo, taille unique)
3) le "jemecassepaslatête": celui qui remet une enveloppe avec 20 euros dedans à toute sa famille avec la mention "Joyeux Noël". Cela évite les déceptions et les longues files d'attente aux caisses des magasins.
4) le futé: celui qui instaure au sein de la famille le petit jeu du "j'ai un ami":
mettre le nom de chacun des participants sur des petits papiers, déposer le tout dans un chapeau, chacun pioche un nom à qui il devra offrir un cadeau. Une wish list consultable permet à chacun d'offrir le cadeau de son choix à celui dont on aura tiré le nom. Le tout dans le plus parfait anonymat, personne ne sait qui va lui offrir un cadeau, d'où le nom du jeu: "j'ai un ami" (mais je ne sais pas qui c'est)
5) l'anti conventionnel: celui qui proclame que les cadeaux organisés, les fêtes que pour le fric, le conformisme, tout ça tout ça, c'est pas pour lui. Il a acheté de cadeaux à personne. (par contre, il râle si tout le reste de l'assemblée a eu la même pensée à son égard)
6) le j'aipasdebol: lui il a hérité d'une famille dont les membres savent parfaitement quel cadeau ils aimeraient recevoir et pour lui faciliter la tâche ils lui communiquent leurs désideratas suffisamment à l'avance, pour qu'il en soit pourvu le soir ad hoc.
Là où ça se corse, c'est quand sa tante lui a demandé des verres empilables blancs avec liseré bleu marine, taille 13.6 cm.
Ou bien quand la petite cousine a decrété que rien ne lui ferait plus plaisir que Barbie aux Bermudes, objet convoité par toutes les petites de France et de Navarre, et que plus aucun magasin ne possède évidemment de stock. Il va sans dire qu'il pourra remuer ciel et terre, jamais il ne trouvera l'objet de son désir.
Finalement, il le dénochera d'occasion sur Ebay à 320 euros et le recevra le 15 mars.

Bref en un mot comme en cent, Noël et les cadeaux c'est sympas mais parfois ça s'apparente (quand même) (un peu) à une corvée.

Pour ma part, j'ai exceptionnellement réussi à dénicher ce qu'il me fallait avec suffisamment d'avance, ce qui me permettra de ne pas aller acheter des after shave ou des tonnes de boîtes de chocolat en catastrophe demain.

J'ai en vrac dans mon escarcelle (liste non exhaustive):

- des Bd's choisies avec beaucoup d'attention pour un quelqu'un aux goûts précis
- un (formidable) jeu en bois nommé "Carrom" ou "Carambole" avec lequel nous jouïons étant enfants (cadeau collégial)
- des places pour un concert
- un jeu vidéo pour mon tendre qui va me valoir un "T'es la meilleure maman du monde!!"
- un joli carnet pour noter de douces pensées pour une quelqu'une qui n'a pas assez de son blog pour coucher sa prose
- des trucs à gratter (jeux de lotterie) un par personne, pour peutêtre gagner le million (c'est marrant, pas cher et ça plaît souvent)
- des crèmes anti âge pour celle qui commence à en avoir et une jolie trousse de maquillage pour une qui s'aperçoit qu'elle a l'âge d'en mettre

J'oubliais: je fais beaucoup de cadeaux, sans date particulière à ceux qui me sont proches, sans pour autant avoir l'envie d'en recevoir en retour MAIS (il y a toujours un mais), je suis souvent déçue que la réciproque soit rarement d'actualité.
Pour parer à ce genre de déconvenues et de vilains sentiments, je m'achète moi même mes propres cadeaux en y appliquant une superbe étiquette libellée "de moi pour moi" :-)

Et vous qu'offrirez vous? (et qu'aimeriez vous qu'on vous offre?)

3 commentaires:

M a dit…

Moi J,aime encore faire des cadeaux maisons...
un texte écrit pour une personne que j'aime bien encadré...
un collage réalisé en collaboration avec fiston pour son grandpapa...
et pour les ados des certificats cadeaux (derrière le cadre)

je te souhaite un Nowel aussi doux pour toi que tu l'es,
aussi fort en émotions intenses qui soufflent sur ta plume!

Marchello a dit…

Moi je te donne une raison de plus de continuer. Bon Noël et joyeuse année.

DesCrisEnLigne a dit…

Coucou M,

avec beaucoup de retard je te souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Que ce Noël et cette nouvelle année qui se profilent à l'horizon t'apporte ce que tu souhaites ainsi que la paix intérieure et le bonheur des tiens.

Coucou Marchello,

merci d'être venu me rendre visite dans mon petit jardin.
Je te souhaite également de très belles fêtes.A très bientot.