samedi 20 janvier 2007

On ne fait plus l'amour

Non ceci n'est pas un titre racoleur dédié à des milliers de requêtes Google, mais bien une réalité.
Beaucoup de couples après un certain nombre d'années de vie commune, se laissent envahir par le quotidien, les enfants, la réalité de l'autre, les frustrations et en oublient de laisser la parole à leur corps car leur tête prend le dessus.
L'émoi d'un premier baiser, le frisson d'une première caresse maladroite, le palpitant des premières découvertes en corps à corps, envolé, balayé par les mots non dits, les couches à changer, les maladies des enfants, le stress d'un emploi, les malheurs de la famille et tout le reste.
Et au final, le constat que le couple ne se retrouve plus jamais sur la même longueur d'onde.
On parle des mêmes sujets, souvent on a la même opinion, on partage les mêmes lieux, les mêmes gens, les mêmes secrets, on vit à la même heure, on a reglé les aiguilles de sa pendule personnelle sur le même rythme, mais plus jamais on ne laisse le corps parler.
Le désir bestial qui vous prend le bas des reins, l'étourdissement d'une langue qui vous savoure, la fièvre d'un regard disant plus que des mots, des mains qui fourmillent de l'envie de l'autre, un corps qui ne répond plus qu'à sa propre volonté. Tout ça on l'a oublié. Pourquoi?
Parce qu'on a des attentes. On a attendu de l'autre des choses que parfois il ne nous a même pas promis, mais c'est à ça qu'on rêvait quand on était petite fille.
Parce qu'on a eu du mal, celui là même qui vous brise le coeur et vous mine au quotidien si l'autre n'a pas été présent dans la douleur, si l'autre n'a pas écouté vos coups de coeur.
Parce qu'on apprend à vivre seule en couple. Parce qu'on ne partage plus qu'un lavabo, un lit et des minots.
Parce qu'alors qu'on se veut humaine, ouverte d'esprit et pieuse, on ne pardonne pas à l'autre de vous avoir laissée seule dans vos heures creuses.
Parce que vous êtes l'épouse sur le papier, à la vie à la mort, monsieur le maire ne peut avoir tort.
Parce que ce n'est tout de même pas une fleur que l'on arrose, parce qu'il ne faut tout de même pas l'apprivoiser telle une rose.
Parce que vous avez des devoirs, une entreprise que vous ne pourriez laisser choir.
Parce qu'on ne va quand même pas écouter des heures, parler d'autre chose que de moteurs.

Et puis un jour le constat, amer, inhumain, impensable.
Vos corps ne se rencontrent plus, ils jouent à des rendez vous manqués, ils évitent l'inévitable.
Comment peut un homme fonctionner sans l'essence même de son organisme, comment dire à un ouvrier qui trime toute sa vie, que ses biens sont partis dans un séisme.
C'est impossible, pas vivable, on crie au scandale et on accuse.
On soupçonne la coupable de frigidité, elle en perd son statut de muse.
Les années ont balayé, les souvenirs de soirs d'été, où un corps enflammé, du votre avec plaisir a joué.
Vous a fait rugir, trembler et jouir. Vous a caressé avec amour, parcouru sans détour.

On oublie les conversations d'un soir, les mots dits, les coeurs noirs.
On oublie qu'on était absent, de corps et d'esprit pendant des ans.
Il faut une solution et vite, le quotidien vous mine, il vous faut un coït.
La vie de couple est ainsi faite, que les corps ne cheminent plus ensemble, restent en hosmose les têtes.
Et les souvenirs, et les enfants et tout ce qu'on a bâti.
Malgré qu'on aimerait désespérement, s'aimer à nouveau sans ressentis.

9 commentaires:

Marchello a dit…

Ça prend du nouveau. Amis, meubles, immeubles, projets, buts n'importe quoi pour se donner l,impression que l'on vit.

Une femme libre a dit…

Alors on met fin à ce couple et on cherche un autre partenaire pour se sentir vivant. Et quand on se met en couple avec l'autre, le même phénomène se produit, alors on met fin à ce couple et on cherche un autre partenaire pour se sentir vivant. Et ainsi de suite... quelle est la solution? Le célibat?

fabilou a dit…

Peut-être des vacances en amoureux ?

Mary-Céramike Placard a dit…

Ah wow...
Je tombe ici par hasard, et je tombe sur ce texte sûrement pas par hasard.
Que faire?
Comme dit une femme libre, recommencer toute sa vie? Les papillons du début et puis passer au suivant quand ils disparaissent...

Je souhaite trouver la réponse.

DesCrisEnLigne a dit…

@Marchello: il faut en effet trouver la force de faire couler du sang neuf dans le couple, je le sais...

@femmelibre: la solution n'est évidemment pas auprès des autres hommes, je dirais presque que la solution n'est meme pas entièrement chez son propre homme à soi, c'est à nous d'évoluer, d'oser dire les choses en temps et en heure, de faire connaitre nos désirs
plein de choses que je n'ai su faire, le décalage de ma relation vient essentiellement de là et je le sais,j'ai cheminé j'ai évolué j'ai muri, et mon époux en est resté à sa compagne d'il y a 16 ans, avec les besoins d'avant..

@fabilou: je pense effectivement que se ménager du temps que pour le couple est essentiel, mais tu sais quoi? le problème ne vient pas de là, ou plus de là. faut à présent faire l'effort d'avoir envie de sauver les meubles et c'est ce qui me fait défaut certains jours..

@mary:le hasard fait parfois bien les choses.
Comme je le disais juste avant, je ne susi pas convaincue de l'efficacité d'un autre homme, car je ne crois pas que le problème soit l'homme actuel... ça peut paraitre compliqué, mais moi mon cheminement est un peu spécial dans mon couple, et j'aimerais autant que tu prennes le temps si tu le souhaites de lire les autres textes depuis le début pour connaitre la relation en profondeur.
En tout cas bienvenue à toi et à femme libre sur mon chezmoi/chezvous.

Anonyme a dit…

en ce qui me concerne on ne fait plus l'amour ou alors à une cadence tres tres tres espacée entre chaque rapport sexuel! et comble de mon malheur ca fait que 8 mois que je suis avec mon copain! suis je pas un cas desespéré?

DesCrisEnLigne a dit…

Coucou anonyme, bienvenu (e) chez moi,

je ne pense pas que le cas soit desespéré, de plus je n'ai aucune prétention dans mes réponses, je ne suis pas réellement qualifiée pour juger, je ne parle que de mon cas précis en général
par contre je pense que 8 mois seulement de vie commune et déjà ce constat, ce serait bien jsutement de prendre le problème à bras le corps dès maintenant pour éviter que cela ne devienne un problème
au plaisir :o)

matthieu a dit…

tout va bien, no wories, quoi de plu snormak que d'avoir une baaisse du niveau de la bite... c'est ok
bisous
m

Anonyme a dit…

Moi, bientot 1 an sans faire l'amour (et une pipe tout les 36 du mois) c'est beau l'amour....apres 4 ans de couple.

J'ai beau chercher à garder espoir ca me semble presque impossible de faire machine arriere...

Enfin wait and see.