mercredi 18 avril 2007

Maison, sucrée maison

Et voilà, le retour s'est fait tout naturellement et pis même la reprise au bureau, puisque vous l'aurez remarqué je suis rentrée depuis vendredi mais que voulez-vous je fainéante un peu du blog depuis quelques temps (voire plus)
Le petit congé s'est bien passé, sous le soleil étonnement pour un mois d'avril à la côte Belge. On a eu du meilleur temps que l'année passée au même endroit mais au mois d'août. C'est à ne plus rien y comprendre.

Les enfants ont été adorables profitant de tout moment de loisir avec plaisir et nous offrant de belles tranches de sourires pendant ces 4 jours. Et, ce qui ne gâche rien, Mon Mignon a consenti dormir convenablement les 3 nuits sans que l'on doive user et épuiser notre patience.

Nous commencions la matinée après le pet dej par une grande promenade au sein du parc avec visite des plaines de jeux et ensuite direction le parc aquatique pour des pataugeades interminables.
Après une légère collation, on filait à la plage vers le milieu d'après midi pour les courses au bord de l'eau et les châteaux de sable qui n'en finissaient plus de s'écrouler.
Vers 18.30 apéro au petit resto du coin judicieusement pourvu de plaine de jeux extérieure ET salle de jeux intérieure. Inutile de vous dire qu'il ne désemplissait pas de parents avec leur marmaille à tous les repas.
Le soir il suffisait de poser nos chères têtes blondes sur l'oreiller pour de suite les entendre ronfler...ça paraît rébarbatif à 35 ans un homme qui ronfle, mais je vous assure qu'un Mignon gonflé d'énergie toute la journée et qui s'effondre dans son lit le soir en ronflant, c'est un moment priviligié!

Vendredi dans l'après midi retour à la maison tranquille pour un week end qui promettait de l'être un peu moins avec des invités le samedi et le dimanche et le filleul (6 ans) de mon époux à demeure pour 3 jours.

Ces quelques instants nous ont vraiment regonflés tous les quatre et on a réappris tout doucement des gestes et des mots que dans le quotidien on malmène un peu.

Anecdote du jour: nous étions donc en Belgique coté néerlandophone et mon aîné se morphondait un peu de ne pas trouver de petits compagnon de jeu parlant la même langue que lui.. un matin alors que j'étais dans la petite piscine avec mon mignon, il vient me trouver super excité en me disant qu'il s'était fait un pote, qu'il parlait pas français mais bien anglais, mais que c'était pas grave puisqu'il avait de l'anglais à l'école ... (j'imagine le débat bien étoffé par les mots appris cette année scolaire: what time is it? my tailor is rich! pink. red. green. i leave in France)Bref... Je lui dis que c'est super et qu'ils peuvent aussi communiquer par gestes et apprendre mutuellement des mots.
Là il me répond qu'ils en sont déjà au stade des gestes et que d'ailleurs il vennait de faire une petite blague à son nouveau copain: à la sortie d'un des tunnels aquatiques, mon Tendre a fait mine de couler dans l'eau en y restant assez longtemps pour que le copain s'inquiète un peu et ensuite il a surgi de l'eau en criant:
"Fish of augustussssssss!"
"Je sais pas pourquoi mais il m'a regardé bizarrement maman.."
"Hum chéri, avril se dit en anglais: april"
"Ah? c'est peutêtre pour ça alors qu'il a pas eu l'air de comprendre..."

4 commentaires:

Pourquoi moi? a dit…

Ahhh, les traductions mot à mot... Au moins, c'est mignon dans la bouche d'un enfant. Quand j'étais plus jeune, sur l'étiquette d'un vêtement: laver gentille bicyclette (sic)

sophie a dit…

J'aime bien moi fish of august !

tirui a dit…

mais ma bonne dame, il n'y avait déjà plus de saisons, rien d'étonnant à ce qu'il n'y ait plus de mois non plus.
quant aux poissons ils sont en voie de disparition aussi, alors le "fish of august" va bientôt ressembler au couteau sans lame auquel manque le manche, si cher à la philosophie teutonne.

DesCrisEnLigne a dit…

@Pk moi: effectivement ça sonne toujours mieux dans la bouche d'un enfant... :o)
@Sophie: moi aussi j'ai adoré l'expression, d'ailleurs en aout prochain je me lance!
@Tirui:avec des enfants en perpetuelle évolution voire mutation, plus rien ne subsiste et il ne faut donc pas s'étonner que ce qui était étable disparaisse. Mais tu dois savoir ce que c'est toi tout ça..